Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

Sommaire

Annwfn - Un JDR

Histoire d'Annwfn

Géographie d'Annwfn

book

histoire:la_guerre_de_l_aigle

6- La guerre de l'Aigle

Le Sud vacillant

Elle débute en automne 1353 CA à l'initiative conjointe des armées kotiennes et dashiennes. Si les armées Kotiennes vont rencontrer quelques difficultés au sud à cause du légat Narlon Barens, notamment, les darshiens eux enfonçent le dispositif panshien au nord.

Barens dans un premier temps légat de la 20ème légion réussit plusieurs coup d'éclat avec l'aide de ces confrères. Ils battent l'armée Kotienne à Tremel au début de la guerre, puis sur les plateaux de Duh-Bek. Mais ça ne suffira pas à inverser la tendance, car les kotiens appliquent une guerre de mouvements rapides frappant à plusieurs endroit en même temps à la manière des panshiens. Par ailleurs ils harcèlent et font le blocus de tous les ports panshiens dont celui de Spao qui leur sert de tête de pont pour leur ravitaillement dans le Tremlor. Finalement, les légions doivent céder la province aux kotiens pour mieux les bloquer derrières les grands fleuves.

L'effondrement

Au nord la situation est catastrophiques. Appliquant les méthodes de guerre de mouvement empruntées aux légions panshiennes, les darshiens débordent de tout côté dans les marches, puis dans le Raojharn et le Pasdlin. De nombreuses légions coupées les unes des autres n'arrivent jamais à se rejoindre pour bloquer la percée darshienne. La jeunesse et l'inexpérience de plusieurs légats, depuis peu nommés dans ces légions expliquent en partie ce désastre.

Profitant d'une accalmie au sud, le roi Cor-d'Elion nomme Barens au poste de sur-intendant des armées avec les pleins pouvoir pour organiser la défense, lors du conseil d'Orhen-Ach. Llarkno, allié de toujours, réussi à envoyer un groupe de télépathes de sa guilde pour aider les légions à se coordonner. Leysseen, devenu aide de camp de Barens, s'étant plusieurs fois démarqué sauve le roi d'une tentative d'assassinat orchestré par un groupe d'intégriste krillien (l'Inaï-N'an-Sokrill). Cette action, cumulée avec celle d'avoir également sauvé Barens lors d'un raid kotien sur le plateau de Duh-Bek et d'avoir été le dernier témoin de la mort d'Asenor fils de Cor-d'Elion à Tremel, font monter sa réputation. Un surnom lui est donné dans les armées panshiennes en mal de victoire : la lame de l'aigle. L'aigle étant le symbole de la 20ème et de Barens.

Le Dragon et la reine

Fort de cette réputation, Barens décide d'envoyer Leysseen au nord pour fournir aux légions, qui ont réussi à échapper au démantèlement, les télépathes tant attendu. huit milles hommes formés par les corps d'éclaireurs de plusieurs légions lui sont attribués. Il est également rejoint par plusieurs milliers de chevaliers de l'ordre d'Eù qui s'est réveillé et est sorti de son long sommeil. Leysseen apprend qu'il est l'héritier de la lignée de Memnor et de la couronne d'opale de Nihel. Il devient le seigneur Dragon, selon la prophétie du dragon réincarné. En remontant vers Lin-Bek, Leysseen réussi à libérer la 7ème légion sans pour autant pouvoir sauver la belle cité du nord et est rejoint par la 3ème en pleine déroute. Avec cette super-légion et avec l'aide d'Elvan ils mettent un frein à la succession de victoires des Darshiens en les arrêtant au verrou de Ledernach, leur coupant la route directe vers la province de Mistule. Ils obligent les Darshiens à contourner les montagnes et longer le grand fleuve Mistule où ils sont plus vulnérables.

La situation politique à Panshaw devient difficile le roi épouse en catimini Ombelyne Ne-Jafer Seren Comtesse de Lin-Bek et fille de Mrogane, alors que sa popularité est un peu vacillante du fait des défaites successives et d'une propagande savamment orchestrée par ses opposants. La duchesse Marylin Ne-Farienor prétendante au trône, puisque le roi n'a plus d'héritier, veut aller vite sans savoir qu'entre temps le roi s'est marié. Farienor propose à Barens un mariage pour unir la couronne et le héros de guerre. Barens à le vent en poupe et le peuple l'admire. Le roi meurt d'une chute de faucheur et la duchesse provoque en urgence un conseil royal où elle finit par extorquer son élection.

La reine Ombelyne Cor-D'Elion n'a pas le temps de faire valoir ses droits et s'enfuit de la capitale avant que Marylin Ne-Farienor ne la fasse arrêter. Elle vient se placer sous la protection de la lame de l'aigle et échappe de peu à une tentative d'assassinat à Fenror d'où elle part pour Llarkno. Elle espère y trouver de l'aide et une reconnaissance, elle emporte avec elle les insignes royaux, privant ainsi Farienor et Barens d'un couronnement dans les règles. Mais, le renversement du pouvoir est joué. Leysseen lui doit y retrouver les templiers de Llarkno rassemblés pour le suivre comme ceux de Panshaw afin de reconquérir le trône d'opale de Nihel.

La chute

Barens est évincé très rapidement par Farienor qui signe un traité de paix calamiteux avec les darshiens et les kotiens. Les trois-quart du royaume sont amputés. Le grand héros Barens est répudié et envoyé en exil sur les iles Forthwaith, d'où il sera ramené par le retour de la reine Ombelyne Cor-D'Elion… On retient de lui de cette époque qu'il fut le roi d'une nuit. Celle qu'il aurait passé avec Marylin Ne-Farienor, ou celle dans laquelle est entrée Panshaw, mystère ?

histoire/la_guerre_de_l_aigle.txt · Dernière modification: 2021/10/10 11:23 de elvan49