les chroniques d'annwfn

Nihel

Nihel

nihel sepia redimensionner

Données géographiques

  • Capitale : Kermag-mor
    Système politique : Monarchie sous régence
    Superficie approximative : 11 millions de Km²

Populations :

  • 120 millions de terra-mercuriens
  • 37 millions de krilliens

Climats

  • Océanique froid sur la côte sud.
  • Montagnard froid sur la côte nord.

Description

C’est une île continent. Elle se situe au nord de Bel Buk. C’était le siège du margraviat pendant la colonisation. Ce royaume est le plus troublé des états annouvéens. La grande paix c’est signé sans lui car il n’y a pas d’état fort. A sa tête se succèdent des seigneurs ambitieux qui n’obtiennent le pouvoir qu’à force de complots.
Le régent est la seule fonction héréditaire incontestée du royaume. Mais, ses pouvoirs sont limités et le Maître du palais est le véritable chef du royaume. Celui-ci change régulièrement au grès des crises de cour. Il en résulte un pays désuni en proie à de nombreux conflits régionaux. Mais, cet état de tension à pour effet d’avoir rendu les niheliens durs et âpres au combat.
Nihel est un état isolé, renfermé et pauvre. Cependant, cette pauvreté n’est due qu’à son isolement. Le régent est censé assurer l’intérim le temps que l’héritier de la couronne d’opale se soit fait connaître et reconnaître. En attendant, il compose avec les seigneurs, nomme le maître du palais et joue de ce pouvoir pour assurer sa survie et son pouvoir.
C’est ici, à Kermag-mor (anciennement Sinn-Achaï) la capitale que l’on trouve les derniers vestiges du prestigieux Ordre d’Eù. Cet ordre de prêtres-guerriers, hommes et femmes, est un vestige du temps des foudres. Il se situe, malgré son allégeance à Eù, en dehors du courant Baferiste. Cet ordre fait parti des légendes mais son aura s’arrête là, et il n’est plus intervenu dans les affaires niheliennes depuis des décennies. A l’image de leur pays, les chevaliers d’Eù sont renfermés sur eux-mêmes. On dit qu’ils sont les gardiens des secrets anciens : notamment de la science des colons.
La société nihelienne est divisée en trois castes. La noblesse continuellement en guerre ou en complot. La bourgeoisie qui essaie de tirer le moindre profit de cet état de guerre. Et enfin, l’écrasante majorité de paysans, ouvriers et autres professions qui survie dans ce monde hostile.